Journal d’un tire-au-flanc de chercheur (3) : Le samedi, le flemmard se reposa

February 14, 2009 § 1 Comment

Résumé des épisodes précédents

Le gouvernement a amplement raison, les chercheurs sont des glandeurs et ce qui manque pour les rendre plus productifs, c’est de devoir se justifier en permanence pour avoir le droit de faire de la Recherche. Au cours des épisodes précédents, nous avons suivi l’emploi du temps d’un enseignant-chercheur paresseux et qui, quoique malade, a tout de même passé le plus clair de son temps à travailler. Il faisait certainement semblant, n’en doutons pas.

Nous retrouvons notre anti-héros le samedi matin.

Samedi 14 février

  • 11h15 – 12h15 (Enseignement/Recherche) Ça fait du bien de dormir près de 9h30. Frais et dispos, (en fait, non,  toujours nauséeux), je consulte ma liste de choses à faire d’urgence, pour en ressortir le chapitre 1 d’un manuscrit de thèse que j’ai promis de relire.
  • 12h15 – 12h45 (Pause)
  • 12h45 – 13h05 (Recherche) Tenons-nous au courant de ce qui est arrivé dans le monde de la Recherche… Rien de fondamentalement passionnant aujourd’hui. Un billet sur la difficulté à définir rigoureusement la notion d’effets en Haskell. Ah, et sans rapport, quelque chose qui vient d’arriver par mail : la privatisation des crèches semble avoir commencé.
  • 13h05 – 13h47 (Enseignement/Recherche) Quelques fonctionnalités à ajouter sur OCaml Batteries Included, avant de répondre à ceux qui ont travaillé pendant la nuit et ont pondu de nouvelles propositions de fonctionnalités. Ben oui, c’est comme ça, les glandeurs.
  • 13h47 – 14h19 (Enseignement/Recherche) Bon, maintenant que j’ai fait les choses faciles, il va falloir que je m’attaque sérieusement au problème de l’affichage formaté dans OCaml Batteries Included. C’est quelque chose qui risque d’être coton.
  • 14h19 – 15h15 (Enseignement/Recherche) À ma grande surprise, j’ai un premier prototype qui semble marcher. C’est louche. Testons et retestons.
  • 15h15 – 15h45 (Pause)
  • 15h45 – 16h45 (Enseignement/Recherche) Nouveau bug trouvé, ajouté à la liste des choses à corriger. Pendant ce temps-là, je teste un rapport de bug d’un utilisateur.
  • 16h45 – 17h05 (Enseignement/Recherche) Oulà, ça se complique, avec des propositions dans tous les sens. C’est difficile de tenir trois conversations (par mail et chat) en simultané avec à peu (mais pas exactement) près les mêmes personnes. En tout cas, le bug 155 (problème d’affichage des messages d’erreur) est maintenant résolu, ainsi que le nouveau bug ajouté par la correction du bug 155.
  • 17h05 – 18h06 (Pause) Il est temps de faire quelques courses si je veux dîner ce soir. Je vais donc laisser ma fainéante d’épouse enseignante-chercheuse préparer son cours d’agrégation de mardi. En échange, elle préparera le dîner pendant que je lirai un article de recherche. Pendant ce temps-là, quelque part dans le monde, Notre Bien-Aimé Président prononce des mots qu’il ne comprend pas.
  • 18h06 – 18h21 (Recherche) Le bon point, quand il y a la queue au magasin, c’est que ça donne le temps de lire un article. Là, grâce à la file d’attente, j’ai eu le temps de commencer à comprendre ce que c’est que ces types existentiels ouverts dont la communauté scientifique parle depuis quelques semaines.
  • 18h21 – 19h20 (Pause) Rentrer à la maison, préparer la pâte à pizza. C’est que mon épouse est maintenant elle aussi malade, et manifestement plus que moi. Et moi qui espérais pouvoir travailler un peu me la couler douce pendant qu’elle faisait à manger. Et bien non, c’est elle qui répond par Internet aux questions de ses étudiants alors que je me charge du dîner. Tssss.
  • 19h20 – 20h10 (Enseignement/Recherche) Un collègue qui suggère de changer toute la documentation, un autre qui suggère de changer la manière de la consulter, un troisième qui attend une réponse de ma part pour se lancer sur un sujet. Ouhla.
  • 20h10 – 20h40 (Enseignement/Recherche) Bon, les tâches sont réparties sur ce sujet. Et je me remets au bug 153.
  • 20h40 – 20h50 (Pause) Une pizza sans fromage, ce n’est pas une pizza.
  • 20h50 – 21h10 (Enseignement/Recherche) Le bug 153 va être costaud. Pendant que j’y réfléchis, ajoutons une ou deux petites fonctionnalités à OCaml Batteries Included.
  • 21h10 – 23h25 (Pause) On est samedi soir, nom d’un chien.
  • 23h25- 00h10 (Enseignement/Recherche) Suite de l’ajout et du test de nouvelles fonctionnalités.
  • 00h10 – 02h00 (Pause) Mon épouse a la fièvre. Je vais m’occuper un peu d’elle au lieu de cette fichue auto-évaluation.
  • 02h00 – ? (Dodo)

Bilan du samedi

  • 7h30 de travail
  • 7h25 de pause
  • 9h30 de sommeil (oui, c’est toujours normal si ça ne fait pas 24h au total)
  • quelque chose comme 1h15 de travail et pause bouffée par cette auto-évaluation.

La suite au prochain épisode.

Tagged: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

§ One Response to Journal d’un tire-au-flanc de chercheur (3) : Le samedi, le flemmard se reposa

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

What’s this?

You are currently reading Journal d’un tire-au-flanc de chercheur (3) : Le samedi, le flemmard se reposa at Il y a du thé renversé au bord de la table.

meta

%d bloggers like this: