Journal d’un tire-au-flanc de chercheur (8) : Fainéants de tout le pays, unissez-vous

February 19, 2009 § 5 Comments

Résumé des épisodes précédents

Le gouvernement a amplement raison, les chercheurs sont des glandeurs et ce qui manque pour les rendre plus productifs, c’est de devoir se justifier en permanence pour avoir le droit de faire de la Recherche. Au cours des épisodes précédents, nous avons suivi l’emploi du temps d’un enseignant-chercheur paresseux et, indirectement, de son enseignante-chercheuse fainéante d’épouse.

Nous avons quitté notre anti-héros dans la nuit du mercredi au jeudi, en train de travailler non loin de son épouse. Nous le retrouvons quelques petites heures plus tard, fort épuisé, un jour de grève et de manifestations. Il s’agit de la dernière demi-journée de ce journal. J’arrêterai à 18h10, exactement une semaine après l’avoir commencé.

Jeudi 19 dans la journée

  • 9h15 – 10h45 (Pause) S’occuper de la maison, préparer le déjeuner de ma fainéante d’épouse. Oui, ma fainéante d’épouse déjeune directement à la bibliothèque, comme presque tous les jours, ça lui fait perdre moins de temps de travail glande que de sortir de la bibliothèque pour aller acheter quelque chose à manger.
  • 10h45 – 11h50 (Recherche) La discussion sur la surcharge continue. Les [contre-]exemples s’accumulent et notre compréhension du problème s’améliore.
  • 11h50 – 12h45 (Enseignement/Recherche) J’ai un peu de temps pour ajouter une nouvelle manière de lire le contenu d’un fichier, sous OCaml Batteries Included, et d’enrichir la batterie de tests. Pendant ce temps-là, on me propose de nouvelles fonctionnalités.
  • 12h45 – 13h05  (Recherche)  On continue sur les contre-contre-contre-exemples.
  • 13h05 – 13h30 (Pause) Il est temps de déjeuner.
  • 13h30 – 14h30 (Enseignement/Recherche) Ça faisait longtemps que c’était sur la liste des choses à faire, maintenant c’est fait : sous OCaml Batteries Included, l’utilisateur peut reconfigurer le navigateur qu’il utilise pour afficher la documentation. Et j’en ai profité pour faire avancer la tâche numéro 161 “Résoudre le problème des labels une bonne fois pour toutes” — plus qu’un module à reconfigurer et la tâche sera complète.
  • 14h30 – 15h (Pause) Il y a une manifestation qui part de Place d’Italie dans une demi-heure.  Cette manifestation vise à défendre le système scolaire et universitaire public français, les conditions de formation et de recrutement des enseignants et l’indépendance de la recherche. Vous pourrez m’y trouver, pas loin de la bannière Sauvons l’Université s’il y en a une, Sauvons la Recherche sinon.
  • 15h – 17h30 (Défense et illustration) « À ceux qui veulent privatiser les facs, les facs répondent, résistance ! » « Ce matin, un crétin a tué un chercheur, c’était un crétin, qui, c’était un crétin, qui… », etc. Nous étions fort nombreux et, sans surprise, les CRS étaient fort harnachés. J’ai aussi été abordé par un policier en civil qui m’a reconnu, il était pion dans mon lycée lorsqu’il était étudiant et j’étais lycéen. C’est amusant. Note aux ministres, sans rapport avec le susdit policier : les enseignants-chercheurs sont très motivés, alors attendez-vous à un mouvement long. D’autant plus qu’il y avait aussi des professeurs des écoles et des lycées, des futurs professeurs, et tout un tas d’étudiants.
  • 17h30 – 18h00 (Recherche) Au cours de la manifestation, je croise une de mes collègues. Ça tombe bien, le sujet qui m’intéresse en ce moment, la surcharge, c’est l’une de ses anciennes spécialités. Du coup, au milieu de la manifestation, en pleine journée de grève, nous commençons à travailler glander ensemble.
  • 18h00 – 18h10 (Pause) Dispersion de la manif. Fin de ce journal.

Bilan du jeudi jusqu’à 18h10

  • 3h50 de travail
  • 2h30 de manifestation, prise sur le temps de travail, de manière à avoir le droit de continuer à exercer mon travail
  • 2h35 de pause
  • 7h45 de sommeil.
About these ads

Tagged: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

§ 5 Responses to Journal d’un tire-au-flanc de chercheur (8) : Fainéants de tout le pays, unissez-vous

  • André says:

    Bonsoir,

    Je suis étudiant en informatique et c’est avec beaucoup d’intérêt que je lis votre blog, autant pour sa partie technique (les langages et la programmation fonctionnelle m’intéressent beaucoup) que pour vos commentaires et analyses. Et je dois dire que ce journal m’a conforté dans mon désir de devenir enseignant-chercheur-fonctionnaire-glandeur et me donne encore plus envie de me battre pour sauver l’Université, cette institution où s’accomplit, selon un certain von Humboldt, « la vie de l’esprit de ces êtres humains qui [...] sont portés vers la recherche et l’étude ».

    Bon courage à vous, et que la lutte continue !

    • yoric says:

      Et je dois dire que ce journal m’a conforté dans mon désir de devenir enseignant-chercheur-fonctionnaire-glandeur

      C’est bien ce que je dis, il faut être masochiste pour être enseignant-chercheur :)

      Bon courage à vous, et que la lutte continue !

      De mon côté, je ne suis pas certain que j’aurai le courage de continuer la lutte. Si je me suis dirigé vers la Recherche, c’était justement pour avoir le droit de travailler sur des sujets qui m’intéressent. Une fois que le gouvernement revient sur cette liberté, qu’est-ce que je fous encore ici, moi ?

      Cela dit, merci pour les encouragements et bon courage à toi aussi.

  • mouton says:

    je viens de decouvrir ton reportage (et ton blog), j’ adore. Plein de bonnes choses a lire en perspective

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

What’s this?

You are currently reading Journal d’un tire-au-flanc de chercheur (8) : Fainéants de tout le pays, unissez-vous at Il y a du thé renversé au bord de la table.

meta

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 25 other followers

%d bloggers like this: